vendredi 24 juin 2011

Les solutions de Marine le Pen : sortie de l'euro, dévaluation et protectionnisme

C'est comme ça qu'on est sensé retrouver du pouvoir d'achat...   

En tous cas, l'émission a cartonné en terme d'audience...

Et je passe sur le traitement différent entre travailleurs étrangers et français soulevé par Joffrin à la fin... Les deux zozos d'en face à la fin (Joffrin et Forest) étaient absolument insupportables, de la "caste" comme dit Marine Le Pen. De vrais stéréotypes de la tartuferie de gôche bien pensante qui se fait du pouvoâr d'achat sur les pauvres au nom du zunmanisme zuniversel... Mais l'autre, en face, ses solutions c'est la tiers-mondisation assurée...

Sur l'immigration, en revanche, elle a raison de dire que ça ne profite pas aux travailleurs. Les économistes peuvent bien nous asséner les études qu'ils veulent, c'est la simple application de l'offre et de la demande. Et puis nous expliquer qu'on a besoin d'immigration quand on a 4 millions de chômeurs, c'est vraiment juste nous prendre pour de grosses truffes... Le jour où il y aura le plein emploi et qu'un restaurateur ne trouvera pas de gusse à embaucher pour faire la plonge, les salaires monteront tout seuls... La hantise absolue des vieux rentiers et de tous les protégés et tartufes de gôche... Et puis imaginez, sans l'immigration, le prix de l'immobilier pourrait baisser... Mais quelle horreur !   

Mais ses solutions sont nauséabondes. A partir du moment où on fait venir quelqu'un, il doit avoir les mêmes droits. On ne va pas commencer à créer des statuts de sous-travailleurs. Pourquoi pas un croissant jaune ? Si on ne veut plus d'immigration, la bonne politique sur cette question, c'est juste de fermer le robinet, de faire l'immigration choisie à la canadienne, avec des barêmes de points bien définis, et d'en finir avec le regroupement familial et la foire au droit d'asile, pour une immigration explicitement de travail.

Par contre, c'est pas au CAC40 que ça profite essentiellement tout ça... Ça profite surtout à la rente... A ceux là mêmes des petits vieux riches de l'UMP que l'on voit à un moment et qui semblent séduits par la Marine... L'immigration, ça leur permet de se faire du pouvoir d'achat et du patrimoine à bon compte sur le dos des jeunes, en faisant de la croissance des habitants au forceps... Décidément, ces vieux rentiers, ils comprennent vraiment rien...

Marine Le Pen
France 2 - Des paroles et des actes , 23/06/2011 (en Français texte en français )
→ lien


Donc voila. Sortie de l'euro, dévaluation et protectionnisme... Comme pour la TVA sociale, il s'agit de taxer la rente sans le dire...

Comme je le disais dans un autre post, avec le libre échange, ce qu'on perd en tant que travailleur soumis à la concurrence, on le gagne en tant que consommateur. Sauf qu'il y a des passagers clandestins. Les vrais gagnants du libre échange, ce ne sont pas les chinois. Ce sont les français qui profitent des prix qui baissent, tout en ayant des revenus non soumis à la concurrence. Alors dans la liste, on a bien quelques riches du CAC40 en position dominante... Mais le gros de la somme, ce sont surtout les retraités, les fonctionnaires, et les allocataires... Quand en plus, vous avez le culot d'indexer tous ces revenus sur une inflation essentiellement importée, là, on touche le fond du pillage des méritants...

Le vrai problème est interne à la France. On doit s'attaquer à notre rente. Et plutôt que de vouloir s'y attaquer de biais, comme pour la TVA sociale, qui n'est pas du tout une mauvaise idée au demeurant, attaquons nous clairement et explicitement à la rente. Identifions le problème ouvertement plutôt que de tourner autour du pot !

Alors sur les fonctionnaires, on a gelé le point d'indice. C'est un début. Mais comme toujours, ils sont encore augmentés au mérite mais surtout... à l'ancienneté    Mais les fonctionnaires ne sont pas trop ouvertement sur payés, au vu de leurs niveau d'études. Le problème, c'est que pour beaucoup, ils font des boulots inutiles, surtout dans le back office... Ou encore, les bac + 8 en spectacle vivant ou en paléo anthroposociologie cognitive, et qui ne trouvent à valoriser leurs études sans valeur que par l'obtention de postes créés explicitement pour recycler dans la fonction publique le produit du ponzi éducatif de gôche... quand à côté de ça, le travailleur qui produit de vraies choses utiles et commercialisables, mais qui n'a pas fait les études bidon, lui, touche 30% de moins (notamment pour payer la rente du ouineur sus-cité). C'est un peu ce qu'elle dénonce sur la fonction publique d’État et la territoriale, où on vire des infirmières et des flics pour recruter des animateurs de quartier... Sinon il va bien falloir aussi que l'État finisse par accepter de se réformer, supprimer la complexité inutile, informatiser, automatiser...

Sur les allocataires, je ne crois pas que c'est en allant piquer des sous au minimum vieillesse, au RMI ou à l'alloc handicapé qu'on va résoudre nos problèmes et encore moins se grandir... Sur le RMI, en revanche, la suppression du salaire minimum à seuil pour un salaire minimum redistributif remettrait tout le monde au travail et lisserait les inégalités. Et l'arrêt de l'immigration se chargerait d'achever de faire remonter les salaires des boulots les plus ingrats.

Reste le gros du bousin... Les intouchables : les retraités.

Quand le moindre employé d'EDF, retraité de 62 ans, sans enfants à charge, en pleine forme et qui pourrait encore bosser, touche 3000€ de rente (2000€ de retraite par répartition que c'est la "sôlidarité" et l'acquis "sôcial" + 300€ d'intérêts par mois sur ses 100 000€ d'assurance vie "investie" en rente d’État + 500€ sur son Scellier, entre loyer perçu et fuite de l'impôt), tout en étant proprio de sa résidence principale sur 1000m² d'empreinte au sol en proche banlieue, achetée à vil prix et payée en 10 ans, là on met le doigt sur les goinfres qui ruinent la France.

Juste à se compter les doigts de pied, notre petit retraité d'EDF, a un niveau de vie de cadre sup, intégralement issu de rentes pures et dures (rente de la dette publique, rente de la répartition, rente du ponzi démographique, rente de la pénurie immobilière organisée, rente de la fuite de l'impôt)... On pourrait le croire à droâte, mais non. Pas nécessairement. Notre escroc a ceci de particulier qu'il a réussi à tellement distordre la réalité dans son cerveau rempli de merde keynésienne, qu'il est ancien CGT, qu'il a défilé derrière les drapeaux rouges, a le cœur à gôche, et qu'il trouve que Hessel, il a bien raison de s'indigner pour défendre la "sôlidarite" et l'acquis "sôcial" (ce truc où les jeunes pauvres donnent tout leur fric aux vieux riches)... Et c'est sans parler de ses deux fistons impotents qui attendent d'hériter sans droits de succession du million d'euros de patrimoine volé aux jeunes méritants...

Et lui le libre échange il trouve ça quand même sympa. Son canapé il l'a payé 500€, et il ne manque pas de trouver que tout est super cher en France dès qu'on fait bosser un français (vu que le prix inclue justement le paiement de toutes ses rentes bien grasses). D'ailleurs, il va aller passer ses vacances à l'étranger parce que le tourisme en France, c'est trop cher aussi...

TVA sociale, dévaluation, protectionnisme, tout ceci ne vise qu'à reprendre du pognon à cette génération d'escrocs... Et bien allons y franco ! Baissez les retraites ! Attaquez vous au nominal. Réduisez les retraites de x% des revenus du capital. Rognez les retraites de y% de tout ce qui dépasse le minimum vieillesse + 200€. Supprimez l’abattement de 10% sur l'impôt sur le revenu. Enlevez l'indexation des retraites sur les prix. Prenez vous y comme vous voulez mais faites quelque chose !

Et arrêtez d'enfumer le monde avec vos soit disant solutions. Ayez du courage et attaquez vous frontalement à la rente odieuse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)