dimanche 29 mai 2011

Europe : qui doit quoi à qui ou comment la France a vaguement sauvé un temps sa balance courante

Ça fait un bout de temps que je vous parle de ce montage bidon de la France, qui s'est endetté à pas cher vis à vis du reste du monde, le déficit public allant alors dans les poches des goinfres, qu'ils ont ensuite reprêté pour plus cher aux PIIGS...

Je passe sur le fait de l'arnaque générationnelle derrière tout ça alors que les vieux rentiers se sont construits des patrimoines bidons depuis 30 ans en dépouillant l’État. Mais surtout, le différentiel d'intérêts, entre le taux payé sur notre dette publique et le taux payé par les PIIGS, a sauvé un temps la balance courante de la France.

Sauf que voila... Les PIIGS ne peuvent plus payer   

The great EU debt write off
Escp, 29/05/2011 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien


Ils ont une méthode d'apurement de la dette par annulation des flèches opposées et par annulation avec rebond sur un tiers...

C'est pas tellement ce qui m'intéresse ici.

A partir de ce graphe issu des donnes de la BRI, j'ai reconstitué l'avoir net de chaque pays, et je l'ai rapporté à chaque habitant de chacun de ces pays :


Ainsi, portugais, anglais, irlandais et grecs, doivent tous beaucoup d'argent aux espagnols, aux allemands mais surtout aux français...

Si on regardait l'avoir net de chaque français vis à vis du reste du monde, au vu des 1500 milliards de dette publique détenus en grande partie par l'étranger, je pense qu'on obtiendrait peu ou prou, le chiffre inverse...

Ainsi, pour simplifier, la France a utilisé ses taux bas pour s'endetter vis a vis du reste du monde, pour ensuite reprêter cet argent plus cher aux PIIGS, en passant par le proxy du déficit public et la fausse épargne des goinfres...

Maintenant, les PIIG(S) ne peuvent plus rembourser...

Ne va alors rester que la dette de la France vis a vis du reste du monde...

La France ou la stratégie du gros blaireau jusqu'au boutiste...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)