samedi 9 avril 2011

La France n'est pas condamnée à construire du laid

Voila qui fait suite à mon post sur l'escroquerie flagrante que constitue la manière dont les COS, PLU et permis de construire sont réalisés en France, avec les déjà présents dans le Ponzi, qui font tout pour empêcher qu'on construise, et créent ainsi une pénurie artificielle afin de faire en sorte que leurs pavillons merdiques coûtent une fortune à la revente...

Et quand on parle de raser les pavillons pourris pour construire des appartements, immédiatement, tout le monde a ça en tête :


Or, voici un article paru dans Sud-Ouest en juin 2010 :
Un immeuble construit en véritable pierre de taille
Sud Ouest, Julien Rousset, 30/06/2010 (en Français texte en français )
→ lien


Une résidence de 21 logements est en train d'émerger sur les boulevards. Signe particulier : une façade en pleine pierre, ce qui est rare pour un nouvel immeuble.

Jean-Christophe Perrodo a pour sa part choisi de doter ce nouvel immeuble d'une façade intégrale en pierre de taille. Un parti pris rare, à l'heure du béton, pour une construction d'immeuble.

120 tonnes de pierre sont ainsi arrivées de deux carrières locales, une carrière de Sireuil Haute Roche en Charente et une autre de Frontenac en Gironde ; la façade a été édifiée bloc après bloc, chacun de ces blocs étant taillé sur une épaisseur de 25 centimètres.

L'ensemble du projet a coûté 2 à 3 millions d'euros. Soit 1 900 euros le mètre carré. « Le différentiel avec de la fausse pierre de taille est moindre que ce qu'on pourrait penser, assure Jean-Christophe Perrodo. L'avantage, c'est que tous les appartements sont déjà vendus. C'est une valeur sûre. »

Et là encore, c'est sans les économies d'échelle que l'on pourrait faire si le procédé était généralisé. Construire de beaux immeubles est tout à fait à notre portée. Et c'est ce que la population demande. La population en a marre du laid et elle a raison.

Quant au volume, n'oublions pas qu'on vit dans la mondialisation désormais. On doit bien pouvoir trouver quelque part en Mongolie intérieure, ou que sais-je encore, d'immenses carrières inexploitées, dont ils seront ravis de nous vendre les pierres à pas cher.

Maintenant, revenons en à Charentonneau et autres quartiers du même acabit. Imaginez qu'on remplace ça :


Par ça :


Vous êtes sûrs qu'on y perdrait au change ? Et on a su le faire une fois, vous allez me faire croire qu'avec les progrès de la science et de la technique depuis, on n'est pas capables de pondre des façades en pierre de taille sculptées ?

Et surtout, pour le même foncier, vous logez 30 fois plus de personnes.

La France a tout à fait les moyens de faire du beau, et d'agrandir Paris et les grandes villes de France tout en respectant un style qui plaît tant aux français, fait le rayonnement de nos villes et attire les touristes du monde entier. On n'est pas obligés de se satisfaire des merdes cubiques en béton, aux façades lisses, soit disant modernes, que nous pondent les promoteurs. Toujours ce même concept du design moderne où on vous pond un cube sans aucun travail, puis en justifiant le prix en vous expliquant que, vous comprenez, on fait dans l' "épure", dans le "conceptuel"...

Il suffit donc de libérer les COS et les PLU, mais d'établir quand même des cahiers des charges stricts. Et à ceux qui trouveraient ça trop rétrograde, on n'est pas non plus obligés de faire du Haussmann pur jus. On peut le moderniser en y intégrant du verre, du métal, de la nature, un peu de déstructuration... Après... c'est une question d'architecture, ce qui n'est pas ma spécialité. Mais l'essentiel reste selon moi qu'il y aie une cohérence des façades entre elles...

Mais ce dont je suis sûr, c'est que ce qu'il faut, c'est loger la population française. Et si on le veut, on a tout à fait les moyens de le faire bien et d'agrandir magnifiquement Paris et les grandes villes de France.

Et avec un foncier libéré des COS, PLU, et autres escroqueries visant à organiser la pénurie immobilière, avec un foncier dont le prix baisserait de 30 à 50%, on aurait largement les moyens de soigner façades et toitures...

Mais bon... La seule grande ambition et priorité de la France, désormais, c'est de goinfrer les petits vieux en pavillons qui fleurent bon la naphtaline et les souvenirs guimauvesques de la lutte derrière les drapeaux rouges contre les salauds de riches qu'ils sont eux mêmes devenus, et de leur assurer que le flux de la traite des jeunes arrive bien chaque mois...   

2 commentaires:

  1. Oui, construire aujourd'hui de l'haussmanien, quel beau rêve en effet. Avec des volumes, des grandes pièces dans lesquelles on peut mettre des meubles, de grandes ouvertures. Aujourd'hui tout est rikiki : plafonds bas, petites pièces, petites portes, petites fenêtres. On y étouffe.

    J'imagine dans quelques décennies une France recouverte de champs de lotissements à perte de vue et peuplée de 100 millions d'habitants. L'horreur !

    RépondreSupprimer
  2. Chut un peu :(

    On ne critique pas la grande politique clairvoyante de croissance par multiplication des bactéries dans la boîte de pétris !

    RépondreSupprimer

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)