lundi 8 mars 2010

Vers la fin de l'euro ?

merci à aquafiestas de la bulle-immo.


Pourquoi la Grèce sortira de l'Euro
Marianne 2, Roland Hureaux, 03/03/2010 (en Français texte en français )
http://www.marianne2.fr/Pourquoi-la-Grece-sortira-de-l-Euro_a189634.html
Et si la Zone euro commençait à se fissurer ? Pour Roland Hureaux, la Grèce n'aura d'autres choix que l'abandon de la monnaie unique. Toutes les autres solutions sont vouées à l'échec.

Les solutions qui pourraient permettre de l’y maintenir sont toutes exclues.

La première serait que l’Europe garantisse la dette d’État grecque qui ainsi deviendrait une dette de toute l’Europe. Le règlement de l’euro ne le permet pas et cela pour des raisons évidentes : le précédent serait inacceptable.

L’autre solution serait d’accroître les transferts financiers nets de l’Europe (celle de Bruxelles, pas de celle Francfort) en direction de la Grèce.[...] Pour les mêmes raisons : le précédent serait là aussi dangereux et les réticences allemandes insurmontables.

La troisième solution est d’imposer au peuple grec un plan de déflation drastique[...]il y a peu de chances qu’un tel plan aboutisse .Personne n’aime les plans de rigueur, à plus forte raison s’ils sont imposés de l’extérieur. Et même si ce plan réussissait, 5 ou 10 % de déflation ne suffiraient pas ; c’est 30 % au moins qu’il faut pour rétablir la compétitivité de l’économie grecque.

Il est bien évident que ces 30% de rééquilibrage ne pourront être obtenus que par une dévaluation et donc par la sortie de l’euro.

[...]

A la fin, l’euro redeviendrait ce qu’il n'a jamais cessé d’être, le mark, c'est-à-dire une monnaie adaptée au tempérament du peuple allemand mais pas à celui du peuple grec, ni même à celui du peuple français ou du peuple italien.

Quand je pense à tous ces gens qui se sont surendettés en Deutsche Marks... Ouch... Ça va pas être facile de rembourser avec des salaires en francs...

Sur le sujet, vous pourrez lire ce livre de Christian Saint-Etienne qui décrit très bien tous les problèmes fondamentaux que pose l'euro, s'il n'y a pas de péréquation ni de gouvernement économique :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)