samedi 6 mars 2010

Une crise de la dette, une crise de la mondialisation ? Non ! Une crise de la fiscalité ! (4)

 Post précédent
Post suivant 


Robert Reich sur CNBC   



Tout est dit   

Et il y est question des Robber Barrons. C'est marrant parce que les néo libéraux du Wall Street Journal appelent aussi au retour de cette époque où les riches payaient 0 impot :


Bring Back the Robber Barons
Wall Street Journal, Daniel Henninger, 03/03/2010 (traduire en Français texte en anglais )
http://online.wsj.com/article/SB10001424052748703862704575099572105775414.html

Avec toujours ce même argument comme quoi si on laisse les riches prendre tout l'argent, ils vont investir et créer la richesse de demain    Argument dont on a la preuve jour après jour, en une de la presse, que c'est de l'absolu n'importe quoi...

Si 1 000 personnes ont 1 000€ d'économie, ils feront beaucoup plus gaffe à chaque € de leurs économies qu'une seule personne avec 1 000 000€ d'économie qui va en faire n'importe quoi.

Sans parler de la sous consommation engendrée par le fait que les travailleurs n'ont pas des salaires suffisants pour acheter ce qui sort des usines flambant neuves de la branle couillie qui "investit"...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)