mercredi 3 mars 2010

Une autre crise dans les tuyaux

Non    Sans blagues... Et moi qui croyais qu'ils avaient moralisé tout ça   

Economists: Another Financial Crisis on the Way
abc news, Matthew Jaffe, 02/03/2010 (traduire en Français texte en anglais )
http://abcnews.go.com/Business/economists-warn-financial-us-economy/story?id=9990828&page=1
Nonpartisan Group Led by Nobel Winner Calls for Stronger Financial Reforms

Even as many Americans still struggle to recover from the country's worst economic downturn since the Great Depression, another crisis – one that will be even worse than the current one – is looming, according to a new report from a group of leading economists, financiers, and former federal regulators.

Une autre crise, encore pire que celle ci, est en train de couver.


The report warns that the country is now immersed in a "doomsday cycle" wherein banks use borrowed money to take massive risks in an attempt to pay big dividends to shareholders and big bonuses to management – and when the risks go wrong, the banks receive taxpayer bailouts from the government.

"Risk-taking at banks," the report cautions, "will soon be larger than ever."

Les banques font encore plus n'importe quoi que jamais pour piller et se distribuer les restes du cadavre dépecé entre actionnaires et branle couilles, et se savent en totale impunité, avec sauvetage automatique du contribuable, à la clé derrière.

Wala wala... Vous êtes prévenus. Et ce ne sont pas de dangereux anarcho autonomes d'ultra gauche qui vous disent ça... Rob Johson des Nations Unies. Ou encore Elisabeth Warren qui ne pourra pas diriger l'agence de protection des consommateurs... vu que les banksters ont interdit qu'on en crée une  

C'est qu'ils la veulent vraiment leur révolution. Ou alors peut être alors que c'est le fascisme qui leur manque ? Allez savoir...

Ou alors, c'est qu'ils veulent rendre un hommage grandeur nature à Steinbeck pour son œuvre...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)