samedi 20 mars 2010

Un quart des anglais en âge de travailler ne travaille pas

Alors voila le blabla qu'on a pu lire cette semaine dans la propagande qui relaie les statistiques bidons des gouvernements :

Royaume-Uni : plus forte baisse du nombre de chômeurs depuis novembre 1997
Reuters via Les Echos, 17/03/2010 (en Français texte en français )
http://www.lesechos.fr/info/inter/reuters_00238337-royaume-uni-plus-forte-baisse-du-nombre-de-chomeurs-depuis-novembre-1997.htm
Le nombre de demandeurs d'emploi a, contre toute attente, reculé en février au Royaume-Uni

Le nombre de chômeurs indemnisés a ainsi reculé de 32.300 le mois dernier

Ha ben le voilà, le miracle. Maintenant, ils sont toujours chômeurs, mais non indemnisés   

Bon allez, trève de plaisanteries. Maintenant, la réalité et les vrais chiffres. Et derrière les chiffres officiels de l'intendant aux statistiques du bon roy, se cache une réalité qui commence sérieusement à faire penser à la grande dépression (le filet social à crédit en plus) :


Quarter of adults out of work, official figures show
Telegraph, 17/03/2010 (traduire en Français texte en anglais )
http://www.telegraph.co.uk/finance/jobs/7465199/Quarter-of-adults-out-of-work-official-figures-show.html
More than one in four adults in Britain are not working, after a record number left the workforce in recent months, official figures indicated.

A total of 10.6 million people either did not have a job, or have stopped looking for one, according to figures from the Office for National Statistics, which indicated that more people than ever before had abandoned the workplace – choosing instead to study, go on sick leave or just give up searching for a job.

28% des anglais sont sans emploi...

"Unemployment is sharply down, however you measure it. Yet there are also 54,000 fewer people in work, with full-time jobs particularly hard hit. The apparent paradox is explained by a very sharp rise of 149,000 in the number of economically inactive people, with the number of students surging by 98,000. Jobless young people are thus turning to study in their thousands to avoid the dole."
Et le chômage ne baisse pas du tout. Les chômeurs ont juste arrêté de chercher et reprennent des études ou sortent des chiffres officiels...

Added to the economically inactive, were a further 1.04 million part-time workers that were on reduced hours because they could not find a full-time job.
Sans parler des emplois industriels à plein temps et bien payés, remplacés par des emplois merdiques, sous payés et à temps partiel dans les services.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)