dimanche 21 mars 2010

Sur la réévaluation du yuan

 Post précédent
Post suivant 


Petite revue de presse sur le sujet :

Tout d'abord, une rétrospective de Bloomberg qui donne les points de vue principaux des économistes et responsables US sur le sujet de la réévaluation du yuan (ben oui, c'est ça la puissance de frappe des médias financiers US) :

Krugman, Stiglitz, Roach, O'Neill's Own Words on Yuan
Bloomberg, 21/03/2010 (traduire en Français texte en anglais )
http://www.bloomberg.com/avp/avp.htm?N=video&T=Krugman%2C+Stiglitz%2C+Roach%2C+O%26%2339%3BNeill%26%2339%3Bs+Own+Words+on+Yuan+&clipSRC=mms://media2.bloomberg.com/cache/vD0ej7E9nCR8.asf
Suivez le lien au dessus pour voir la vidéo.

Paul Krugman (cf articles précédents) : Le yuan est sous évalué et crée un surplus artificiel pour la Chine qui exporte de la déflation et maintient ainsi dans la dépression et le chômage les pays développés piégés dans la trappe à liquidité et qui ne peuvent plus baisser leurs taux. Une réévaluation du yuan créerait un choc d'exportation pour l'occident qui regagnerait en compétitivité.

Stephen Roach (de Morgan Stanley) : Ce n'est pas la faute de la Chine mais celle de l'Amérique qui n'épargne pas. La Chine compte booster la demande intérieure et diminuer le surplus commercial sans toucher à sa devise.

Susan Schwabb, ancien représentant au commerce du gvt US : La Chine doit assurmer sa place de grande puissance et montrer qu'elle est capable de mener par l'exemple.

Strauss-Kahn, du FMI : Le yuan (ou remnimbi) est très sous évalué. Et il doit s'apprécier pour rééquilibrer les déséquilibres mondiaux et pour que la Chine puisse créer une demande intérieure et continuer à croître d'elle même.

Jim Rogers, spéculateur : ils doivent rendre convertible leur monnaie pour reconnaître leur statut de grande économie. Sans quoi ils vont continuer à avoir cette bulle et de l'inflation. La monnaie est bloquée en Chine et elle doit s'y investir et acheter des biens. Du coup, il y a de l'inflation. Par exemple, le yen a grimpé de 400% contre le dollar sur plusieurs décennies suite à la montée du Japon. Et le yuan est une monnaie très saine comparée à d'autres monnaies et il va continuer à monter au fur et à mesure des années.

Jim O'Neill, Goldman Sachs : d'après leurs modèles, le yuan était surévalué mais il ne l'est plus (    Dieu a parlé ! ) Ils pensent que la Chine va bientôt arrêter de laisser le taux de change grimper, parce que la croissance de la demande est trop grande pour contenir les pressions inflationnistes.

Joseph Stiglitz : Oui la Chine a un trop gros excédent commercial et il doit y avoir un ajustement à leur taux de change. Mais cet ajustement ne sera pas la seule solution aux "global imbalancies". Et ça pourrait même faire mal aux USA si les excédents chinois disparaissent. Car les USA auront alors beaucoup plus de mal pour financer leur déficit, si la Chine n'a plus ces énormes excédents commerciaux à recycler en bons du Trésor US.


Yuan Poised to Become Reserve Currency, Goldman’s O’Neill Says
http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=email_en&sid=aD4LDUDg61VU, 19/03/2010 (traduire en Français texte en anglais )
http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=email_en&sid=aD4LDUDg61VU

Le même O'Neill de Goldman Sachs explique que le yuan est voué à devenir une monnaie de réserve au même titre que le $ ou l'€, et qu'au final, le yuan sera librement convertible.

Et il explique que la Chine va adopter le système monétaire occidental et que c'est nécessaire "pour façonner le nouvel ordre économique" (pour ne pas dire New World Order)  

Wishful thinking de la part de ces banquiers qui rêvent d'étendre leur système de traite à cette nouvelle puissance naissante, ou bien réalité ?


Krugman Says China Yuan Policy Depresses Global Economic Growth
Business Week, 12/03/2010 (traduire en Français texte en anglais )
http://www.businessweek.com/news/2010-03-12/krugman-says-china-yuan-policy-depresses-global-economic-growth.html
…Krugman said the world economy wouldn’t be hurt, and could benefit, if China were to sell off a large portion of its dollar-denominated assets. He said that if China were to sell all of its U.S. investments, it would help the economy by acting as a form of quantitative easing and fighting a “liquidity trap” that has recently been affecting the U.S. economy.
Je n'y avais pas pensé, mais ça ne me semble pas idiot. Si la Chine venait à dégazer ses réserves en dollars, ça ferait une sorte de quantitative easing gratuit pour les USA qui sont bloqués dans une trappe à liquidités et en fait ça les aiderait.... Mais le raisonnement me chiffone, ça a l'air trop simple pour qu'il n'y aie pas un 2ème effet kisscool derrière...   

Et enfin, un superbe article vulgarisateur de Michael Pettis qui explique ce qui se joue concrètement derrière tout ça :


How will an RMB revaluation affect China, the US, and the world?
Michael Pettis, 17/03/2010 (traduire en Français texte en anglais )
http://mpettis.com/2010/03/how-will-an-rmb-revaluation-affect-china-the-us-and-the-world/
What will the balance sheet effect of an RMB revaluation be on China?

Conversely, any entity that is explicitly or implicitly long RMB, and short dollars, will win.
En Chine, qui va gagner et perdre d'une réévaluation du yuan ? En gros perdent tous ceux qui sont longs en dollars et shorts en yuan et gagnent ceux qui ont la position inverse.

  Perdants :
PBoC (People Bank of China, la banque centrale) is the single biggest loser. It is long, if correctly counted, roughly $3 trillion in dollars, against which it is short an equivalent amount of RMB.
La banque centrale va voir ses 3 000 milliards de $ de réserves perdre de leur valeur, libellés en yuans.

Exporters and manufacturers in the tradable goods sector will also lose. Their expected revenues (which can be conceptually capitalized as an asset) are mainly in dollars whereas their expected costs are partly or mainly in RMB. This means that the value of future revenues will drop relative to the value of future expenses, and so they will take a loss.
Les industriels et les exportateurs qui payent en yuans mais vendent en $ vont voir leurs profits fondre.

  Gagnants :
So who wins in a revaluation? Nearly everyone in China who has at least part of his consumption basket consisting of imported goods, which basically means every one in China except pure subsistence farmers. Because the rise in the value of the RMB causes the price of all imports automatically to fall, a revaluation increases the wealth of Chinese households by increasing the real value of their current and future assets and income.
La population voit son pouvoir d'achat augmenter en termes de biens importés.

This is the key point. A revaluation shifts wealth from the Chinese government and the manufacturing sectors (and some wealthy Chinese) to Chinese households
Une réévaluation du yuan, c'est en gros un transfert de richesses du gouvernement et des riches industriels vers la masse innombrable des serfs.

Here are many other ways besides revaluation to shift income this way. The PBoC can raise deposit rates, wages can rise faster than productivity, companies can be privatized by giving away shares to the public, and so on. They all have the same effect. They shift resources to households and away from producers, infrastructure investment, and real estate developers. This allows household income to grow relative to national income, which ultimately increases the consumption share of GDP.
Mais il y a d'autres moyens qu'une réévaluation de la monnaie pour obtenir ce même transfert de richesses. Sans forcément perdre en compétitivité à l'export du coup et garder les excédents. Ce qui semble clairement être ce que la Chine souhaite : redistribuer sa richesse en interne, mais sans perdre leurs excédents commerciaux gigantesques.

What will the economic effect of an RMB revaluation be on China?
So as things stand currently, the reason an undervalued RMB distorts international trade is because it transfers income from Chinese households (they have to pay more for imports) and subsidizes Chinese manufacturers in the tradable goods sector. This is one of the many mechanisms by which households are forced to subsidize production and investment.
Un yuan sous évalué force les ménages à subventionner les entreprises.

China’s current industrial policies sacrificed household income in order to spur manufacturing growth, and this had the obvious secondary effect of speeding up employment and, with it, household income. So in a way by repressing household income growth China was paradoxically able to achieve rapid growth in household income. Neat trick, eh?
Sauf qu'avec leur politique actuelle de yuan sous évalué, ils ont pu développer leur pays pour exporter massivement et ainsi créer de l'emploi et donc des revenus.

More importantly, because everything in the world must balance, the imbalances within China required the opposite imbalances outside of China — which mostly meant in the US.
Mais ceci est un jeu à somme nulle et se fait sur le dos des autres pays.

Just as this global system implicitly taxed Chinese household consumption to subsidize Chinese manufacturing and employment growth, it also implicitly taxed US manufacturers in order to subsidize US consumers.
Et ce système a donc subventionné les consommateurs américains et taxé les producteurs américains.

So Americans over-consumed and Chinese over-saved.

US debt levels and unemployment rose to economically and politically unacceptable levels
Les chinois ont épargné, les américains ont consommé, mais les niveaux de dette et de chômage aux USA ont atteint le seuil de l'insupportable. La pompe est cassée.

Beijing will have to enact policies that reduce the subsidies to manufacturers and return the income to Chinese households. But this automatically means depressing economic growth and, more importantly, depressing employment growth.
La réduction de ces subventions aux entreprises en Chine et l'augmentation du pouvoir d'achat des ménages signifierait une croissance plus faible du PIB et de l'emploi.

The conclusion? A rebalancing is necessary for China, as nearly everyone in the leadership knows. This will involve, among other things, a significant revaluing of the currency. But rebalancing cannot happen too quickly without risking throwing the economy into a tailspin.
La Chine va donc devoir se réajuster. Mais tout ceci doit se passer lentement pour que le tissu socio économique puisse s'adapter.

So how can the global system adjust?
here are broadly speaking two ways the system can adjust. Remember that each domestic imbalance requires the other, so that if China adjusts, the US must adjust too, and if the US adjusts, China must adjust too.
Il y a deux manières pour que le système s'ajuste. Soit ça vient de la Chine, soit çà vient des USA.

One way in which the system can adjust is for China to take the lead and reverse the policies that cause households to transfer resources to its manufacturers.
La première option, venant de la Chine, consiste à opérer ce transfert de richesses des entreprises vers les consommateurs, comme vu plus haut.

Either way, the rebalancing in China will force an equivalent rebalancing in the US. As the price of Chinese goods rise, the net impact will be to transfer resources from US consumers, who have to pay more for their imports, to US producers (US producers become more globally competitive).
The US can put into place policies that favor manufacturers at the expense of consumers.
La deuxième option, venant des USA, consiste à opérer ce transfert de richesses des consommateurs vers les entreprises.

C'est ce que fait grosso modo Sarkozy aujourd'hui en baissant les impôts des entreprises et en pronant la TVA sociale en face. Ce qui en soit ne serait pas idiot si la TVA n'était pas un impôt fortement injuste par nature et à progressivité inversée.

These include consumption taxes, manufacturing subsidies, penalties for consumer borrowing, subsidies for investment, or, more ominously, import tariffs.
Parmi l'arsenal :
  augmenter les taxes sur la consommation
  subventionner les entreprises
  subventionner l'investissement
  barrières douanières

Note that in either case both countries will rebalance, but rebalancing says nothing about how rapid economic growth must be.
The problem is that China will try to adjust by pushing the cost of the adjustment onto the US, and the US will try to adjust by pushing the cost onto China.
Le problème est que chaque pays veut que ce soit l'autre qui porte l'essentiel du coût de l'ajustement, en terme de croissance.

This is why policy coordination and gradualism is so important.
Alors, il va falloir que tout ce petit monde s'entende et agisse graduellement.

Will a revaluation cause China’s trade surplus to decline?
Yes

Will a decline in China’s trade surplus cause the US trade deficit to decline?
Not necessarily. Beijing has pointed out many times that a contraction in the Chinese trade surplus does not necessarily mean an equivalent contraction in the US trade deficit. All it requires is an equivalent contraction in the rest of the world’s net trade deficit. This could easily happen with an improvement in the trade balances of Vietnam, Mexico, Korea or anyone else, enough fully to absorb the reduction in China’s trade surplus.
This will reduce non-Chinese consumption and increase non-Chinese production, and the distribution of these changes among different countries, including the US, will depend on a vast array of factors.
En gros, si la Chine réévalue sa monnaie, les déséquilibres entre Chine et non Chine vont se corriger, mais ça ne dit rien des rapports entre USA et Mexique par exemple. Et les emplois ne vont pas revenir aux USA. Ils vont juste bouger au Vietnam ou au Mexique...

A number of other developing countries, especially in Asia, are concerned about excessively loose domestic monetary policy and inflation, and would like to raise the values of their own currencies. They cannot do so, however, until China does.
Sauf que plein d'autres petits pays producteurs à bas coûts aimeraient réévaluer leur monnaie pour augmenter la consommation et stopper l'inflaiton. Mais ils sont obligés pour ça d'attendre que l'énorme Chine bouge en premier.

Is it only China that must act?
China will rebalance, but it cannot do so quickly.
Il faut faire tout ça en douceur...

There are several countries with structurally low consumption and high production — Germany, Japan and China being the most important
This means that a significant part of the benefits of Chinese revaluation may accrue to Germany
Ça ne règle pas la question du Japon ou de l'Allemagne.

It is true that the US could force through a rapid domestic rebalancing of its own, including by raising import tariffs generally (and not just on Chinese goods), if it really wanted to, and the benefits to the US would be a surge in employment and manufacturing at probably little real long-term economic cost.
Alors cette phrase là, elle vaut du point :
"Il est vrai que les USA pourraient forcer un rapide rééquilibrage en interne, de leur propre chef, notamment en mettant des barrières douanières sur les importations (et pas uniquement les importations chinoises), si ils le voulaient vraiment. Et le bénéfice pour les USA serait une forte remontée de l'emploi et de l'industrie, probablement pour un coût économique de long terme très faible."

Each country that benefits in the short term from stonewalling on any aspect of the complex adjustment process will do so. So I guess that just leaves trade war.
Sauf que chaque pays qui n'en tirera aucun bénéfice à court terme refusera un plan d'ajustement global, négocié et progressif des "imbalancies". Du coup, ça ne laisse guère d'autre choix que la guerre commerciale...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)