dimanche 14 mars 2010

Résultats des élections régionales

Bon, je mets de côté le discours bien préparé à l'avance par les communicants de l'UMP et qui nous explique qu'ils n'ont pas perdu  

Ce que l'on voit d'abord, c'est que 60% des votants ont voté à gauche, et vu les abstentionnistes que je connais dans mon entourage, j'imagine aisément que les trois quarts des abstentionnistes sont plutôt de gauche...

Et surtout, de l'autre côté, le Front National revient à 12%, avec un discours ... protectionniste et anti mondialisation...

Je vais donc refaire le parallèle avec les années 30.

Inutile de se cacher derrière son petit doigt, les banquiers partout au pouvoir en occident sont en train de nous préparer un plan de rigueur à la grecque comme on en a rarement vu, afin de garantir la rente et la dette odieuse. Et la déflation que ces plans engendreront ainsi que la baisse de la quantité de monnaie liée au désendettement ne va faire qu'augmenter la dette alors que le PIB va s'effondrer...

Alors, je sais, ce discours peut sembler irréaliste au vu des conditions d'aujourd'hui et totalement déconnecté de la réalité. Mais je crois que les français n'ont pas vraiment compris que la France est pour l'instant en sursis, et qu'il se prépare en haut lieu pour elle et pour toute l'Europe un plan de restriction qui restera à coup sûr dans les pages sombres des livres d'histoire. Il s'agit ici de garantir la continuation de l'exponentielle des revenus des 0,1% les plus riches, et la destruction planifiée de la classe moyenne et de la démocratie, du gravage dans le marbre des intérêts de la dette odieuse, et d'un retour aux paradigmes du XIXème siècle...

NSDAP


Bien que recrutant dans toutes les couches, le parti attire surtout les classes moyennes indépendantes et les petit-bourgeois.

Un des slogans du NSDAP est à ce moment : « Du travail et du pain »

La politique de déflation sévère menée par Brüning, baisse de l'allocation chômage et des allocations sociales favorisent la radicalisation politique.

Et toutes proportions gardées dans le parallèle historique, la peur du déclassement des classes moyennes va les pousser dans les extrêmes, et surtout à droite (au vu du résultat du FN lors de ces élections).

Il faut que le PS et la gauche en général soit capable de déclencher une dynamique type front populaire comme en 1936, et ose exiger que l'État reprenne les pouvoirs qui lui ont été patiemment et méthodiquement retirés pour les confier à des défenseurs non élus de la ploutocratie.

Quitte à menacer de sortir de l'€ s'il le faut.

Car sans ces pouvoirs, il sera impossible de peser pour quoi que ce soit. Et maintenant que l'État n'a même plus le seul levier qui lui avait été laissé et qui consistait à s'endetter pour payer aujourd'hui un peu de cataplasme à mettre sur la jambe de bois avec des revenus de demain qui n'existeront pas, autant arrêter tout de suite cette parodie de démocratie.

Si le PS ne réfléchit pas à reprendre ces pouvoirs pour lutter contre ce déclassement programmé, tout ça risque de mal tourner...

J'ai cru comprendre que la motion de Benoît Amont avait osé briser le tabou du protectionnisme. Mais il va falloir aller plus loin mes ptits gars...

Il est grand temps de remettre en question tous vos dogmes :
  de libre échange dont les règles du jeu sont complètement pipotées à notre désavantage,
  d'interdiction de monétisation de la dette publique qui ne vise qu'à garantir la dette odieuse et va surtout plonger l'Europe dans une déflation très dure alors que la quantité de monnaie va s'effondrer au fur et à mesure que l'endettement privé va chuter, et le PIB avec,
  et surtout de liberté absolue de mouvement des capitaux permettant aux ultra riches de fuir l'impôt.

Que le PS montre aux français qu'ils ont vraiment quelque chose à offrir aux 95% de citoyens qu'on s'apprête à sacrifier sur l'autel de la rente de 0,1% de cupides, sans quoi, j'ai peur que les mêmes causes produisant les mêmes effets, ça finisse mal.

3 commentaires:

  1. Bonjour
    J'aime bien ce que vous faites, mais surtout evitez de parler du PS, ou alors vous n'avez rien compris.

    RépondreSupprimer
  2. Mes posts sont issus pour la plupart du forum de la bulle-immobilière et je suis de ce fait, plutôt habitué au débat.

    Ma parole n'est pas d'évangile et peut tout à fait amener à contradiction intelligente et argumentée.

    Soit dit en passant je peux aussi dire des conneries et je serai le premier à le reconnaître.

    Votre avis m'intéresse donc, mais merci d'expliciter un peu plus du coup ;)

    RépondreSupprimer
  3. "Ce que l'on voit d'abord, c'est que 60% des votants ont voté à gauche, et vu les abstentionnistes que je connais dans mon entourage, j'imagine aisément que les trois quarts des abstentionnistes sont plutôt de gauche..."

    J'ai peur que vous planiez littéralement sur ce point mais aussi sur le suivant qui consiste à croire que le PS serait capable d'une réelle activité politique.

    Je rejoins Mook à 200% ; placez le PS à la tête de ce pays et rien ne changera :
    - mêmes copinages ;
    - mêmes explosions d'impôts ;
    - mêmes petits fours, champagne, clientèlisme et corporatisme d'état ;

    Aijourd'hui vous avez le choix entre du socialisme de droite et du socialisme de gauche.
    N'oubliez pas que le NSDAP est le parti du national socialisme ; nous lui retrouvons la même capacité de broyage de l'individu au profit de la collectivité que le communisme.

    RépondreSupprimer

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)