lundi 22 mars 2010

Ploutocrates ou traitres ?

Post suivant 


On savait nos dirigeants médiocres et cupides. Ca, ça ne se discute même plus. C'est un fait, une donnée. La question suivante qui se pose désormais, c'est de savoir quels intérêts ils servent et si ce ne sont pas carrément des traitres à leurs peuples (et je pèse bien mes mots).

Un début de réponse avec cet article du Daily Mail :

Blair's fight to keep his oil cash secret: Former PM's deals are revealed as his earnings since 2007 reach £20million
Jason Groves via Jovanovic, 19/03/2010 (traduire en Français texte en anglais )
http://www.dailymail.co.uk/news/article-1259030/Tony-Blairs-secret-dealings-South-Korean-oil-firm-UI-Energy-Corp.html
Je passe sur les millions de £ qu'il touche pour des conférences bidon où on l'expose comme une bête de foire à des parterres de ploutocrates en mal d'amusement. Ou encore sur les rémunérations perçues pour "conseil" en remerciement de bons et loyaux services rendus ou pour accéder à son carnet d'adresse permettant d' "influencer" (lire corrompre).

La crème, ça reste quand même ça :
Tony Blair waged an extraordinary two-year battle to keep secret a lucrative deal with a multinational oil giant which has extensive interests in Iraq.

The former Prime Minister tried to keep the public in the dark over his dealings with South Korean oil firm UI Energy Corporation.

Mr Blair - who has made at least £20million since leaving Downing Street in June 2007 - also went to great efforts to keep hidden a £1million deal advising the ruling royal family in Iraq's neighbour Kuwait.

Traduction :
Tony Blair a mené une extraordinaire bataille de deux ans pour garder secrète une affaire lucrative avec un géant des multinationales pétrolières qui a d'importants intérêts en Irak.

L'ancien Premier ministre a tenté de tenir le public dans le noir, sur ses rapports avec la compagnie pétrolière sud-coréenne UI Energy Corporation.

M. Blair - qui a fait au moins 20 millions de £ depuis son départ de Downing Street en Juin 2007 - a également multiplié les efforts pour tenir caché un contrat de 1 million de £, comme conseiller de la famille royale au pouvoir au Koweït, voisin de l'Iraq.


Tony Blair en compagnie du Caporal Gordon Pritchard, décédé en Irak en janvier 2006, comme 140 de ses compatriotes.

Et franchement, au vu de ces infos, faut vraiment être désespéré ou complètement désinformé pour vouloir encore faire troufion de base par ces temps qui courent...

Et je ne peux m'empêcher de me souvenir de Nicolas Sarkozy, qui a déclaré, dès le départ, qu'après son mandat, il souhaitait faire des affaires... Espérons que ce ne soit pas le même genre d'affaires que celles de Tony Blair   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)