mercredi 3 mars 2010

Loto : Une vie d'Euromillionnaire

C'est intéressant de voir des serfs passer du côté des nantis. Ils n'ont pas le réflexe de la discrétion de ces derniers. Du coup, grâce à leur candeur, on comprend beaucoup mieux comment tout ceci fonctionne...


Loto : Une vie d'Euromillionnaire
L'Express, Julie Joly, 03/03/2010 (en Français texte en français )
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/loto-une-vie-d-euromillionnaire_852558.html
Les sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot publient une enquête inédite sur ces supergagnants pour qui, en un jour, tout bascule: Les Millionnaires de la chance, chez Payot & Rivages. Extraits savoureux et instructifs.

"Les heureux gagnants sont souvent étonnés par les montages dont ils peuvent disposer pour diminuer, voire éliminer la pression fiscale.[...]Après avoir gagné 7 millions d'euros à la Saint-Valentin 2006, il continue, en 2008, à toucher 800 euros de prime pour l'emploi, par an. Tout en étant assujetti à l'ISF, le couple ne paie que 4500 euros d'impôt sur le revenu car les 12000 euros qu'il s'octroie chaque mois sont pris sur le capital des contrats d'assurance-vie et non pas sur les intérêts.

Merci les niches fiscales   

Dès mai 2007, Maurice et Monique ont dû s'acquitter de l'ISF. "Mais grâce au bouclier fiscal, Bercy nous a restitué 18 000 euros, avec lesquels nous sommes partis en Crète.

Au passage, vous, petits serfs, imposés à 70% (entre ce que débourse votre employeur et ce qu'il vous reste au final une fois retirés impôts sur le revenu et TVA), vous payez plein pot.

(merci à ET46 de la bulle-immo)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)