lundi 22 mars 2010

Le T2 n'a pas d'avenir

Avec la grande roumanification de l'occident en cours, on va voir s'inverser la tendance séculaire de diminution permanente de la taille des ménages (et donc des appartements). Le nombre de divorces diminue. Les jeunes adultes, au chômage ou précaires, restent habiter chez leurs parents, contraints et forcés...

Quand vivre seul sera devenu un luxe inabordable pour les classes moyennes transformées en pauvres, la prochaine étape sera surement la fusion des ménages grands parents/parents/enfants avec 3 générations sous le même toit.

Et puis, pour les vieux, c'est quand même plus agréable de vieillir dans une maison vivante, avec ses enfants et petits enfants que seul dans un mouroir, avec une visite toutes les deux semaines...

Faudra juste qu'ils acceptent de comprendre qu'ils habitent chez leurs enfants, et non l'inverse   

Et puis quand on y pense, après tout, la cellule familiale limitée aux parents et aux jeunes enfants, c'est quelque chose de relativement récent dans l'histoire, et qui seulement date des années 60...


Baromètre MeilleursAgents.com : Coup de froid sur l’immobilier francilien en janvier 2010
Los Angeles Times via La Vie Immo, 22/02/2010 (en Français texte en français )
http://www.meilleursagents.com/actualite-immobilier/2010/02/barometre-meilleursagents-immobilier-francilien-janvier-2010/
Chômage, baby-boom, crise du logement… Divers facteurs poussent les jeunes adultes, surnommés « enfants boomerang », à revenir au foyer parental, contribuant à augmenter le nombre de ménages multigénérationnels, note Le Los Angeles Times.

En 2009, environ 6,6 millions de foyers américains comptaient au moins trois générations, un chiffre en augmentation de 30 % par rapport à l’an 2000, rapporte le quotidien.

En tous cas, quand je pense à tous ces minauds célibataires qui se sont dépêchés d' "investir", dès leur premier job trouvé, en s'endettant sur 25 ans, pour des studios en fonds de banlieue, mal construits et payés 3 fois le prix... Comment dire...   

J'aime quand un plan s'déroule sans accrocs

2 commentaires:

  1. Dans les pays "moins développés" que le notre, la mamie s'occupe des marmots quand les parents bossent, pas besoin de nounous, le papy du jardin, et comme la société n'a pas les moyens de les prendre en charge quand ils ne sont plus autonomes, ben c'est la famille qui assume. C'est loin d'être tous les jours évidents, mais sommes nous pour autant heureux dans notre modèle de société?
    J'ignore combien de temps va durer la parenthèse actuelle, mais il est toujours de bon ton de s'échapper de chez maman et papa.

    RépondreSupprimer
  2. Pour les chinois 3 générations sous le même toit cela porte bonheur.
    En Asie c est très courant, les enfants prennent soin des parents quand ils sont trop agés, ou leur donnant de l argent( pas de retraites dans beaucoup de ces pays) ou les faisant habiter chez eux, par contre le coté nounou des grand mère, beaucoup de gens agés viennent du monde rural et leurs enfants travaillent en ville, les gens du monde rural ne se font que rarement a la vie citadine
    Habiter avec sa famille quand on est célibataire est une qualité en Asie..en France c est ringard...comme vous le dites la mode est au crédit sur 25 ans et aux discussions solitaires avec les murs
    Le bon coté, c est que les liens inter generationels sont plus forts...peut être que cette roumanification aura du bon..on arrêtera d envoyer nos vieux en maison de retraite, et les enfants sauront que grand père et grand mère c est pas seulement les vieux gens ennuyeux du week end chez qui on va pour bien manger et avoir son petit billet

    RépondreSupprimer

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)