mercredi 24 mars 2010

La réforme de la santé d'Obama passe (3)

 Post précédent


Une chronique intéressante de Bernard Maris sur le sujet :

La réforme Obama
France Inter, l'autre économie, Bernard Maris, 24/03/2010 (en Français texte en français )
http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/lautreeconomie/index.php?id=89785
Donc ça coûte. Et ça fait faire des économies ! C’est ça qui est le plus difficile à comprendre. Explication en 5 points.

   Premier point : la réforme crée un marché de l’assurance plus compétitif, et qui globalement sera moins onéreux pour les américains.

   2° point : Obama institue une Commission de contrôle des dépenses de santé, d’experts indépendants validés par le Sénat. Ils observent les dérives en matière de dépense.

   3° point : Ça c’est le plus impopulaire, mais le plus clair. C’est la taxe sur les « Assurances Cadillac ».

   4° point : transformer les médecins en soignants, et oublier les marchands de santé.

Et dernier point Bernard ?

  Un point qui résume les précédents. Réformer la philosophie de la santé, et là même les Républicains sont d’accord. Aujourd’hui on limite les dépenses de santé en ne soignant pas les gens. Or moins on soigne les gens, plus les dépenses de santé explosent. Avec le système Obama, les élus seront obligés d’avoir les yeux sur les dépenses de santé, alors qu’ils les laissaient aller autrefois à la dérive. Économie du déficit fédéral de 138 milliards de dollars dans les dix ans qui viennent et de 1200 milliards sur la décennie suivante. La réforme Obama est à la fois un investissement et une grande économie.

Bon    A voir à l'usage...

Parce que j'aimerais quand même bien savoir pourquoi les actions des assurances santé ont explosé si c'était si terrible que ça pour elles   

Je continue à avoir de gros doutes. On verra bien avec le temps...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)