samedi 20 mars 2010

La FED parle de supprimer les exigences de réserve fractionnaire (1)

Post suivant 


Un document de la FED qui était passé assez inaperçu à l'époque mais dont toute la blogosphère US s'empare, d'un coup, en s'indignant :

Federal Reserve's exit strategy
FED, Chairman Ben S. Bernanke, 10/02/2010 (traduire en Français texte en anglais )
http://www.federalreserve.gov/newsevents/testimony/bernanke20100210a.htm#f9
Il s'agit d'un document de la FED elle même qui explique la stratégie de sortie de la FED pour réabsorber toutes les liquidités qu'elle a injectées.

Et toute la blogosphère s'insurge sur cette phrase en bas :
The Federal Reserve believes it is possible that, ultimately, its operating framework will allow the elimination of minimum reserve requirements, which impose costs and distortions on the banking system.
Il est question d'enlever toute exigence de réserve de la part des banques pour la monnaie qu'elles créent.

As a second means of draining reserves, the Federal Reserve is also developing plans to offer to depository institutions term deposits, which are roughly analogous to certificates of deposit that the institutions offer to their customers. The Federal Reserve would likely auction large blocks of such deposits, thus converting a portion of depository institutions' reserve balances into deposits that could not be used to meet their very short-term liquidity needs and could not be counted as reserves.
On y parle également de créer des dépots à terme directement à la FED, qui seraient alors sortis du bilan des banques prêteuses et ne seraient plus disponibles avant le terme.

Most importantly, in October 2008 the Congress gave the Federal Reserve statutory authority to pay interest on banks' holdings of reserve balances. By increasing the interest rate on reserves, the Federal Reserve will be able to put significant upward pressure on all short-term interest rates, as banks will not supply short-term funds to the money markets at rates significantly below what they can earn by holding reserves at the Federal Reserve Banks.
Comment la FED compte utiliser la rémunération des réserves en dépôt à la FED pour contrôler les taux à court terme et l'émission de crédit.


Réserves des banques laissées en dépôt à la FED (en milliards de $)

Alors, je ne suis pas sûr de tout bien comprendre, et je suis preneur de vos avis (kosmo, si tu me lis    ) mais en reliant ça à "Les réserves des banques en dépôt à la FED explosent" et surtout à "Que s'est-il vraiment passé en septembre 2008 ?", je reprends cette phrase dans le post initial de ZeroHedge :
incidentally, this is precisely the reason why Paul Volcker has historically been so adamantly against money markets, and for a dramatic, and some say terminal, overhaul in the MM system, whose mere ongoing existence is a substantial destabilization of the financial status quo as investors funnel trillions of dollars to and from MM's whenever the Fed plays around with the Fed Funds rate, adding massive instability to capital markets

Et depuis ce document de la SEC, sur l'importance qu'a pris le Money Market :
Money market funds were founded nearly 40 years ago. And, as is well known, one of the hallmarks of money market funds is their ability to maintain a stable net asset value — typically at a dollar per share.

In the time they have been around, money market funds have grown enormously — from $180 billion in 1983 (when Rule 2a-7 was first adopted), to $1.4 trillion at the end of 1998, to approximately $3.8 trillion at the end of 2008, just ten years later. The Release in front of us sets forth a number of informative statistics but a few that are of particular interest are the following: today, money market funds account for approximately 39% of all investment company assets; about 80% of all U.S. companies use money market funds in managing their cash balances; and about 20% of the cash balances of all U.S. households are held in money market funds. Clearly, money market funds have become part of the fabric by which families, and companies manage their financial affairs.

La FED veut donc abandonner les exigences de réserve des banques et les laisser prêter autant qu'elles le souhaitent, tout en rémunérant beaucoup plus les réserves des banques et jouer sur ce taux pour influencer les taux à court terme. Je passe sur le fait que ce qui était avant un coût (l'exigence de réserves) va devenir une rémunération (les réserves deviennent des dépôts à court terme)...   

Car la FED va donc systématiquement rémunérer (en imprimant des billets ? ) les réserves des banques qui ne font rien. Et elle compte contrôler le crédit ainsi en rémunérant très cher les banques pour les amener à arrêter de prêter, là où avant on leur demandait de payer une taxe plus ou moins importante sur chaque prêt qu'elles faisaient   

Ce que je me demande surtout, c'est si ce n'est pas une réforme contrainte et forcée pour que la FED puisse reprendre en main le Money Market, le concurrent direct de la FED aux mains des banques privées et qui a gravement failli en 2008 ?

Ou alors rien à voir ? Votre avis ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)