lundi 1 mars 2010

La Chine à la croisée des chemins

La Chine est à son tour en pleine montée de sa bulle de crédit (et elle ne fait vraiment pas semblant   ). Et avec l'inflation monétaire de la bulle vient comme toujours son cortège d'inégalités qui explosent, l'inflation ne profitant comme toujours qu'aux déjà insiders (les vieux généralement), aux banksters et leurs sbires agents immobiliers, et surtout, aux ploutocrates.

Ainsi, la criminalité explose également. Et la situation sociale semble se tendre méchamment.

(merci à incubus de la bulle-immo)

China faces rising crime rates, increased social unrest
La gazette de Montréal, Aileen Mccabe, 26/02/2010 (traduire en Français texte en anglais )
http://www.montrealgazette.com/news/China+faces+rising+crime+rates+increased+social+unrest/2617480/story.html#ixzz0gr5DDKeV
China faces rising crime rates and increased social unrest this year, according to the country's top think-tank.

A new report from the Chinese Academy of Social Sciences said criminal prosecutions were up 10 per cent and public security cases up nearly 20 per cent in 2009 and it predicted the rise would continue even as the economy improved in 2010.

The report warned that the widening gap between rich and poor in Chinese society, coupled with increased unemployment will ensure the crime rate continues to climb.

Partout cette même histoire d'explosion des inégalités   



China insider sees revolution brewing
The Sidney Morning Herald, John Garnaut, 27/02/2010 (traduire en Français texte en anglais )
http://www.smh.com.au/world/china-insider-sees-revolution-brewing-20100226-p92d.html
China's top expert on social unrest has warned that hardline security policies are taking the country to the brink of ''revolutionary turmoil''.

[...]

Deepening social fractures were caused by the Communist Party's obsession with preserving its monopoly on power through ''state violence'' and ''ideology'', rather than justice, Professor Yu said.

Et toujours cette aristocratie de ploutocrates, à l'œuvre partout, dans le monde...

Pour ceux que la Chine intéresse, je ne peux que vous conseiller le livre de Domenach : la Chine m'inquiète (au titre un peu racoleur mais dont le contenu vaut amplement la lecture)


Il y décrit notamment très bien le fait que la société chinoise est beaucoup moins policée et organisée qu'on pourrait le penser en occident (l'occident a d'ailleurs beaucoup trop tendance à confondre et à mettre dans un même sac chinois et japonais).

Et que ce qui pouvait, jusque dans les années 90, passer pour de l'ordre en Chine, c'était juste le règne de la terreur instauré par Mao. Mais en réalité, les chinois n'ont aucune confiance dans leurs dirigeants, ni aucun respect pour eux. Le consensus tient, et le PCC se maintient tant que le contrat de la croissance est tenu. Que ce contrat vienne à faillir, et ça risque de chauffer...

La Chine est donc vraiment à la croisée des chemins. Soit elle arrive à réorienter sa production vers une consommation intérieure, maintenant que l'occident ne peut plus acheter tout ce qui sort de ses usines, soit ce sera l'explosion...

Ce changement de paradigme sera long et reposera surtout sur deux piliers que sont l'augmentation des salaires pour donner des revenus décents et sur la constitution d'un Welfare State digne de ce nom pour que les chinois baissent leur taux d'épargne aujourd'hui à 40% de leurs revenus.

Mais pour ça, il leur faut du temps, et je ne suis pas sûr qu'ils l'aient.

Et comme partout ailleurs, la solution à tout ceci sera fiscale, en taxant fortement les riches pour empêcher la dérive d'accumulation inhérente au capitalisme. Mais comme partout ailleurs également, ce sont ces mêmes riches qui détiennent tous les échelons du pouvoir. Et vous pouvez compter sur le fait que les cupidocrates refuseront l'évidence jusqu'au bout et seront incapables de sacrifier l'accessoire pour sauver l'essentiel. La Chine est tout de même moins avancée dans le processus de dislocation sociale imposé au monde, en ce que la liberté de mouvement des capitaux n'est pas encore totale. Le chemin de retour en arrière y sera donc moins long.

Espérons que la Chine y arrive. C'est dans l'intérêt de tous. Que les chinois deviennent des consommateurs et ça réduira fortement cette armée de réserve sans fonds dans laquelle pioche les multinationales pour faire exploser leurs profits, qui met en concurrence les serfs du monde entier, et pousse mondialement à la sous consommation et au sur endettement.

Par contre, entre autres conséquences pour vous, si ils y arrivent, attendez vous
  d'un côté à une sévère inflation importée non suivie par les salaires, avec la hausse des prix des importations (augmentation des salaires chinois et/ou baisse des monnaies occidentales) et des matières premières (passage de 1 milliard de consommateurs à 3 milliards de consommateurs),
  et de l'autre, à un occident qui regagne un peu en compétitivité et qui devrait pouvoir voir revenir des usines et son chômage baisser.

Toujours dans cette idée d'une uniformisation du niveau de vie des poypoys autour de ce que j'imagine à la louche être celui d'un coréen du sud.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)