mardi 9 mars 2010

Grèce, spéculation et Credit Default Swaps

Est-ce que ces produits dérivés ont servi à manipuler de gros marchés comme ceux de la dette ?

Chronique de Marc Fiorentino
BFM Radio, Marc Fiorentino, 26/02/2010 (en Français texte en français )
http://nr.proxycast.org/m/media/254054201588.mp3?c=information&p=BFM&l3=channel1&media_url=http%3A%2F%2Fpodcast.bfmradio.fr%2Fchannel1%2F20100228_fiorentino_1.mp3

Dans cette chronique, Marc Fiorentino explique que le marché des CDS sur la dette grecque est un tout petit marché et que ce marché a été utilisé par les spéculateurs pour faire monter les prix des CDS, et par là même, vu que tout les investisseurs ont les yeux rivés sur ces marchés des CS, manipuler ainsi le marché des obligations grecques à la baisse (en prix des obligations existantes) et la hausse (en taux).


Comme on le voit sur ce graphie, les CDS, c'est environ 12 000 milliards de $. Mais ceci recourve tous les marchés de dette possibles et imaginables. Et donc, le marché spécifique du CDS sur les obligations grecques, doit être petit et facilement manipulable. Et aux dernières nouvelles, le nominal de dette grecque, assurée par des CDS, tourne autour de 80 milliards de $.

Là dessus, les déclarations des dirigeants européens se sont enchainées à l'encontre des spéculateurs ces derniers jours, et ils ont même commencé à parler d'interdire les CDS sur la dette des Etats. En secouant les bras et en ayant l'air très très colère, vous pensez bien   

Hier, Merkel a visiblement mis le hola et comme d'habitude, nos gouvernants ont fait marche arrière. Au passage, ça en devient réellement pathétique de les voir gesticuler, brasser de l'air, pour systématiquement se renier. D'ailleurs, le temps est de plus en plus court entre la gesticulation et le reniement. Là, ça s'est quasiment fait dans la journée... Nos dirigeants n'ont vraiment aucune cohérence dans ce qu'ils disent. Ils passent pour de complets guignols    ...


Merkel Provides Some Sanity To The Anti-CDS Hysteria
ZeroHedge, 08/03/2010 (traduire en Français texte en anglais )
http://www.zerohedge.com/article/merkel-provides-some-sanity-anti-cds-hysteria
GERMANY MERKEL: CANNOT BAN CDS MARKET OUTRIGHT
GERMANY MERKEL: MIGHT NEED CDS MKT CURBS TO LIMIT SPECULATION
GERMANY MERKEL: NEED TO CHANGE EU TREATIES TO HELP MEMBERS
GERMANY MERKEL: MUST MULL HOW EMU, EU CAN LEGALLY HELP MEMBERS
GERMANY MERKEL: POINTS TO NO-BAILOUT RULE FOR EMU MEMBERS IN EU TREATY
GERMANY MERKEL: CANNOT RULE OUT NOR AFFIRM ANYTHING
GERMANY MERKEL: FINANCIAL AID TO GREECE NO TOPIC CURRENTLY
GERMANY MERKEL: DON'T SEE IMMEDIATE GREEK DEFAULT RISK
GERMANY MERKEL: SPECULATION PARTLY TO BLAME FOR GREECE WOES
GERMANY MERKEL: A EUROPEAN MONETARY FUND IS A GOOD IDEA

Et peu après, la BaFin (l'équivalent de la SEC en Allemagne), a déclaré :


And Now The Facts: German Regulator BaFin Sees "No Signs Of Massive CDS Speculation Against Greece"
ZeroHedge, 08/03/2010 (traduire en Français texte en anglais )
http://www.zerohedge.com/article/and-now-facts-german-regulator-bafin-sees-no-signs-massive-cds-speculation-against-greece
German market regulator BaFin said Monday that so far, it doesn't see any sign of massive speculation in credit default swaps against Greek government bonds, despite some recent press reports suggesting this.

It is true, however, that the gross volume of outstanding CDS contracts for Greek government bonds amount to around $83 billion as of Feb. 12, according to DTCC, more than twice the $41.1 billion a year earlier.

On n'a donc officiellement pas eu de manipulation de marché sur le marchés des CDS grecs, mais pourtant, celui-ci a quand même doublé en moins d'un an...

Le tout alors que le marché global des CDS est en baisse :

(issu du rapport sur les produits dérivés du Office of the Comptroller of the Currency disponible ici)

Mouais   

Enfin, une dernière "info" intéressante, et non des moindres, sur ces CDS. Je mets "info" entre guillemets parce que ça m'a semblé douteux à première vue. Mais la source, Tavakoli, est plutôt connue et a une réputation à maintenir, et puis le Huffington Post s'est fait une certaine réputation aussi :

Washington Must Ban U.S. Credit Derivatives as Traders Demand Gold
Huffington Post, Janet Tavakoli, 09/03/2010 (traduire en Français texte en anglais )
http://www.huffingtonpost.com/janet-tavakoli/washington-must-ban-us-cr_b_489778.html
Speculators Want U.S. CDS Payoffs in Gold

Remember AIG? When prices moved against AIG on its credit default swap contracts, AIG owed cash (collateral) to its trading partners. AIG paid billions of dollars and owed billions more when U.S. taxpayers bailed it out in September 2008.

U.S. credit default swaps currently trade in euros. After all, if the U.S. defaults, who will want payment in devalued U.S. dollars? The euro recently weakened relative to the dollar, and market participants are calling for contracts that require payment in gold. If they get their way, speculators on the winning side of a price move will demand collateral paid in gold.

The market can create an unlimited number of these contracts very rapidly. The U.S. wouldn't have to ever default to trigger a major disruption in the gold market. Spreads (or prices) on the credit default swaps could simply move based on "news," and demand for gold would soar.

If this speculation drives up the price of gold, and the available gold supply becomes limited, are you willing to post your children as collateral? I am pushing the point so that we put a stop to this before it is too late.

Ça fait le tour du web...

En gros, pour les risques souverains, un risque souverain allant souvent de pair avec un effondrement de la devise, les acheteurs de CDS sur de la dette souveraine américaine ou européenne demanderaient de se faire rembourser non pas en $ ou en €, mais en or.

Ce qui fait qu'à chaque tension sur les marchés de la dette en $ ou en €, les prix de l'or pourraient grimper fortement, vu que l'émission de CDS va exploser alors que la quantité d'or est par nature limitée.

Mais je me demande si ce n'est pas juste quelque chose de marginal qui aurait été monté en épingle.

Zerohedge, eux, notent avec raison que JP Morgan, un des principaux émetteurs de ces CDS, a aussi toujours cette position short golgothesque (pari à la baisse) sur le marché de l'or... Et que donc, ils n'ont franchement pas intérêt à en voir le prix exploser et donc à signer de tels contrats...

Ça semble fumeux, mais à surveiller quand même...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)