dimanche 21 mars 2010

De la bonne allocation du capital

Encore un autre graphique qui en dit très long...

Voilà ce que c'est que de s'endetter pour acheter des télés, des voyages aux Madives ou des T3 en fonds de banlieue à 3 fois le prix...

THE Most Important Chart of the CENTURY
Nathan's Economic Edge, 21/03/2010 (traduire en Français texte en anglais )
http://economicedge.blogspot.com/2010/03/most-important-chart-of-century.html

Un graphe également très éclairant sur les USA (mais qu'on peut largement étendre à tout l'occident). Les chiffres représentent, pour chaque année, la croissance en montant du PIB, divisée par la croissance en montant de la dette. Et en quelque sorte, ça décrit combien de $ de PIB sont créés pour chaque $ de dette supplémentaire.


USA : Productivité de la dette

Il est grand temps de réorienter la dette et l'épargne là où elles auraient toujours dû rester. A l'Allemande. C'est à dire vers la recherche, l'investissement productif et les entreprises. Sinon, mathématiquement, la dette ne crée pas la croissance qui permet de la rembourser.

Il me semble que Denninger avait déjà un indice un peu du même ordre qu'il appelait le "Ponzi Finance Indicator". Dans son cas, c'est la croissance du PIB en % - la croissance de la dette en %.

Mais c'est vrai que le rapport de Nathan me semble avoir plus de sens que la différence de Denninger.

2 commentaires:

  1. J'ai du mal à comprendre pourquoi ce rapport devient <0. Pourquoi un des deux montants est négatif?
    Stéphane

    RépondreSupprimer
  2. Soit parce que le PIB a diminué alors que la dette a continué de monter. Soit le PIB a continué de monter et la dette a diminué.

    Vu qu'il parle de saturation, j'imagine que c'est la dette qui diminue.

    Et à noter aussi qu'avec une dette qui baisse et un PIB qui baisse, le rapport est positif. On touche les limites de l'exercice lors des changements de signe.

    Un peu comme pour les PER dans le cas où les profits passent en négatif...

    RépondreSupprimer

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)