dimanche 21 février 2010

Millions of Unemployed Face Years Without Jobs

New York Times via Calculated Risk, Peter S. Goodman, 20/02/2010 (en Anglais texte en anglais)
http://www.nytimes.com/2010/02/21/business/economy/21unemployed.html

Even as the American economy shows tentative signs of a rebound, the human toll of the recession continues to mount, with millions of Americans remaining out of work, out of savings and nearing the end of their unemployment benefits.

Economists fear that the nascent recovery will leave more people behind than in past recessions, failing to create jobs in sufficient numbers to absorb the record-setting ranks of the long-term unemployed.

Call them the new poor: people long accustomed to the comforts of middle-class life who are now relying on public assistance for the first time in their lives — potentially for years to come.

Yet the social safety net is already showing severe strains. Roughly 2.7 million jobless people will lose their unemployment check before the end of April unless Congress approves the Obama administration’s proposal to extend the payments, according to the Labor Department.

Sans surprise, la classe moyenne qui fond comme neige au soleil... En France aussi, un million de chomeurs arrivent en fin de droit cette année.

Et au passage, combien d'endettés pour leur maison parmi tous ces gens ?

Retour au XIXème... Ressortez Dickens, Zola et surtout Bel Ami de Maupassant (en y rajoutant un siècle de progrès technologiques et de productivité) et vous aurez un bon aperçu du monde qui se dessine.

Un monde sans demande solvable, et avec un niveau d'inégalité complètement grotesque.

2 commentaires:

  1. Salut disco, ton lien pour la trad ne fonctionne pas

    RépondreSupprimer
  2. Oui, j'ai vu ça. C'est sur ce lien là que google n'arrive pas à traduire. Ça fait pareil même si on passe pas les écrans de google.

    RépondreSupprimer

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)