samedi 27 février 2010

Naissance du bloc régional Sud Américain (1)

Post suivant 


L’Amérique Latine s’émancipe des USA, par Benito Perez
Le Courrier via ContreInfo, Benito Perez, 25/02/2010 (en Français texte en français)
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2995

Exit l’Organisation des Etats américains (OEA) ? La « rencontre de l’unité », déroulée ironiquement à Cancun au Mexique, a en tout cas marqué la volonté des chefs d'État et de gouvernement d’Amérique latine et des Caraïbes de prendre d’avantage d’autonomie vis-à-vis du grand frère étasunien, siège de l’OEA et poids lourd en son sein.

Réunis mardi en sommet, 32 Etats ont donc donné naissance à la Communauté d’Etats latino-américains et caribéens (CELC). Autre clin d'œil de l’histoire, c’est à Felipe Calderón, ex-grand allié de George W. Bush, qu’est revenu l’honneur de présenter la nouvelle organisation.

Plus offensif, le Bolivien Evo Morales a célébré la « défaite de l’empire » face à l’unité latino-américaine. Le président vénézuélien Hugo Chavez, chef de file de la gauche latino-américaine, a renchéri en affirmant qu’il s’agissait de « se défaire définitivement de la domination des Etats-Unis sur le continent ».

Reste que parmi les Etats fondateurs du CELC, les Nord-Américains ne manquent pas de fidèles alliés, tels que le Colombien Alvaro Uribe ou le Péruvien Alan García.

La fin de la mondialisation semble de plus en plus claire. On rentre dans la régionalisation. Finalement, c'est peut être Huntington et son "choc des civilisations" qui avait raison...


Il semblerait que ça marque la fin de la doctrine Monroe et la fin du pré carré sud américain des USA. L'annonce d'établissement de bases US en Colombie et le putsch au Honduras semblent être le baroud d'honneur d'un empire aux abois.

Pour ceux que le sujet intéresse, vous pourrez aussi regarder cette conférence de Chavez à l'ONU. Bon, après, la production de pétrole du Vénézuela est en chute, Chavez a du dévaluer dernièrement. Et il a même instauré le contrôlé des prix et exproprié Casino (notre chaine de supermarchés) de la propriété d'une de ses filiales. Bref, il a aussi des soucis ce bon monsieur  

Il n'empêche que ce discours est très important pour comprendre ce qu'il se passe en Amérique du sud :










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)