dimanche 28 février 2010

La Grèce : un écran de fumée bien utile (1)

Post suivant 


Comme le souligne le LEAP 2020, la Grèce est un écran de fumée bien utile. Les médias anglo saxons en ont fait des tonnes sur la Grèce et l'union européenne, histoire qu'on ne voie pas l'éléphant au milieu de la pièce : le trimaran américain avec États Unis au centre, et Angleterre/Japon comme flotteurs est en faillite complète.

Tout ceci a été magnifiquement cordonné : alors que les escadrilles de Hedge Funds décollaient des porte avions des banques d'affaire de Wall Street et s'attaquaient à la dite Grèce, les destroyers des agences de notation anglo saxonnes lançaient leurs barrages d'artillerie de downgrades.

Car tout ceci est une guerre. C'est bien comme ça qu'il faut le comprendre.

Mais une fois la fumée dissipée et la poussière retombée, on se rend compte que rien n'a changé. Et que le cœur du problème, c'est toujours que le trimaran américain est en état d'insolvabilité généralisée (car oui, ce n'est pas une crise de liquidité, mais bien une crise de solvabilité pour ceux qui en douteraient encore).

Et les médias vont bien devoir retourner regarder du côté du coeur de la guere, plutôt que de s'attarder sur les conflits périphériques.


California is a greater risk than Greece, warns JP Morgan chief
Telegraph, James Quinn, 26/02/2010 (traduire en Français texte en anglais )
http://www.telegraph.co.uk/finance/financetopics/financialcrisis/7326772/California-is-a-greater-risk-than-Greece-warns-JP-Morgan-chief.html


Mr Dimon told investors at the Wall Street bank's annual meeting that "there could be contagion" if a state the size of California, the biggest of the United States, had problems making debt repayments. "Greece itself would not be an issue for this company, nor would any other country," said Mr Dimon. "We don't really foresee the European Union coming apart." The senior banker said that JP Morgan Chase and other US rivals are largely immune from the European debt crisis, as the risks have largely been hedged.

California however poses more of a risk, given the state's $20bn (£13.1bn) budget deficit, which Governor Arnold Schwarzenegger is desperately trying to reduce.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)