samedi 27 février 2010

A ceux qui dénoncent la "théorie du complot" (2)

 Post précédent
Post suivant 


Net Euro Speculative Positions Hit All Time Record Of -71,623, A Massive 20% Increase In Short EUR Exposure (Commitment Of Traders)
ZeroHedge, 26/02/2010 (en Anglais texte en anglais)
http://www.zerohedge.com/article/net-euro-speculative-positions-hit-all-time-record-71623-massive-20-increase-short-eur-expos


Le commitment of traders de la CFTC laisse apparaître une net short position (paris à la baisse) sur l'euro qui bat tous les records depuis la création de l'€.

Mais bon, en fait, ça arrange tout le monde que l'euro se casse la gueule. Donc après tout... Pourquoi râler.


Ha et puis il y a ça aussi :
Greek Treasuries Pancake As Bond Vigilantes Chant Death Chorus
ZeroHedge, 25/02/2010 (en Anglais texte en anglais)
http://www.zerohedge.com/article/greek-treasuries-pancake-bond-vigilantes-chant-death-chorus


Backwardation des taux grecs. Le bon grec à 4 ans se vend plus cher que celui à 15...


Youhouuuu ! Y'en a qui doivent bien s'empiffrer !

Et de l'autre côté, les serfs :



Et vous pourrez lire aussi cet appel de Paul Jorion :
Feu en la demeure !
Paul Jorion, 25/02/2010 (en Français texte en français)
http://www.pauljorion.com/blog/?p=8523

Je dis qu’il y a à nouveau un petit jeu sur les Credit-Default Swaps (CDS). Cette fois, ce n’est plus 1) Bear Stearns, 2) Lehman Brothers, 3) Merrill Lynch, c’est 1) Grèce, 2) Portugal, 3) Espagne. Ce que font en ce moment les marchés financiers n’est pas sans rappeler l’opération de George Soros qui coula la livre britannique en 1992 (quand on pense que le renouveau de la « science » économique est entre ses mains !)

Il est temps, Messieurs, Dames, d’envisager l’interdiction des paris sur les fluctuations de prix.

Ne m’objectez pas que c’est compliqué : ce ne l’est pas, c’est déjà écrit en filigrane dans la norme comptable américaine FASB 133.

Ne me dites pas que cela va « affecter la liquidité » : à ce reproche, j’ai l’habitude de répondre que les parieurs ne créent de la liquidité que pour d’autres parieurs et que cela n’a donc aucune importance, mais aujourd’hui, j’ajouterai autre chose : « À ce stade-ci de désintégration probable de la zone euro : la liquidité, on s’en fiche ! »
Ce texte est un « article presslib’ »
Un « article presslib’ » est libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Paul Jorion est un « journaliste presslib’ » qui vit exclusivement de ses droits d’auteurs et de vos contributions. Il pourra continuer d’écrire comme il le fait aujourd’hui tant que vous l’y aiderez. Votre soutien peut s’exprimer ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

(Les commentaires sont modérés pour éviter la fête au n'importe quoi. S'il n'apparaît pas de suite, ne vous inquiétez pas, c'est que je ne l'ai pas encore modéré.)